Les différents décors sur faïence

Faïence Moustiers-Sainte-Marie

Reconnue à travers le monde entier depuis le XVIIème siècle, les décors sur la faïence de Moustiers-Sainte-Marie ont évolué. En fonction de la mode et des nouvelles découvertes, ils sont d’une richesse et d’une précision remarquable qui nous plongent dans le passé. Voici quelques exemples de décors que vous rencontrerez lors de votre visite à Moustiers-Sainte-Marie.


 

Le décor « à la Bérain »

Ce type de décor est principalement en camaïeu bleu. Tout autour d’un personnage central, s’articule un réseau d’arabesques parfaitement symétrique. On peut y trouver des bustes ou bien des animaux irréels. Jean Bérain a publié des planches pou s’assurer de la diffusion de son style. En effet, Les faïences décorées « à la Bérain » ont été très nombreuses. Il a été nommé dessinateur de la Chambre du Roi en 1711 et avait une telle notoriété que rien ne se faisait sans qu’il ait donné son aval. Des recueils gravés des décors de Bérain circulèrent à partir de 1710 et Moustiers n’échappa pas à ce mouvement.

 

 

 

 

 

 


 

Faïence Moustiers-Sainte-Marie

Les plats de chasse ou décor Tempesta

A la fin du XVII siècle et jusqu’en 1730, on fabriqua chez les Clérissy ces grands plats de chasse car ils avaient pour décor central une scène de chasse le plus souvent tirée des gravures d’Antonio Tempesta, peintre italien de la Renaissance dont l’œuvre gravée circula dans l’Europe entière.

 

 

 

 

 

 

 


 

Le décor aux Guirlandes

Les guirlandes apparurent à l’époque du retour d’Espagne de Joseph Olérys (cf : Moustiers-Sainte-Marie et les origines de la faïence). Il sut intégrer les motifs utilisés sur bois à la faïence sur l’émail blanc de laquelle ils ont presque autant de relief. Ce décor se caractérise par une fleur ou une scène au centre de la pièce et tout autour, des guirlandes de fleurs, dessinées avec minutie. La plupart du temps, les guirlandes sont en polychromies. On doit à Joseph Olérys une évolution dans les décors et dans les couleurs et toujours une qualité exceptionnelle d’émail.

 

 

 

 

 

 


 

Faïence Moustiers-Sainte-Marie

Les Grotesques

 

Les grotesques sont des personnages difformes que Jospeh Olérys, encore lui, inventa à Moustiers. Il ne faut pas se fier à leur nom. En effet, il provient de grotte, celle dans laquelle on découvrit à Rome pendant la Renaissance, les Thermes de Titus. Les peintures des Thermes étaient très proches des compositions à la Bérain mais elles comportaient des animaux « grotesques ».

Soit en camaïeu ou bien en polychromie, Ces personnages burlesques ou bien ces animaux souvent fantastiques sont disposés sur des terrasses, entourés de motifs floraux.

 

 

 

 


 

faïence de Moustiers-Sainte-Marie

D’autres décors existent bien sûr. Comme le décor rocaille, aux fleurs naturelles, les décors en petit feu ou bien genre Féraud mais nous n’allons pas tout vous dévoiler dans cet article. Pour plus de renseignements, vous pouvez venir au Salon International du Patrimoine Européen du 25 au 28 octobre 2018 ou bien lors de votre venue à Moustiers-Sainte-Marie, avec la visite du Musée de la faïence ou des ateliers de faïence.


Source: Moustiers-Sainte-Marie, Le Temps Retrouvé aux éditions Equinoxe